Antibotics In Layers

Antibotics In Layers

- Réfléchir sur la part psychologique du médicament (effet placebo), sur notre relation à la maladie.
- Faire que le patient participe pleinement de son traitement.
- Faire du médicament un objet communicant, un objet de sens qui soit un fragment du discours du médecin.
- Remise en cause de l'approche exclusivement scientiste et mécaniste de la pharmacologie moderne.
- Jouer sur l'attirance, le désir, la peur, la répulsion d'un dispositif ou d'une forme. (Approche de la forme par la gestuelle, l'usage et le rite.)

La baguette de sommeil (Images 1 & 2)
Elle s'utilise pour endiguer les troubles insomniaques qui ne nécessitent pas de véritables traitements pharmacologiques.
Il suffit de faire infuser une de ces baguettes dans un verre d'eau et d'attendre qu'elle se ramollisse pour boire la potion. Le temps que mettront ces baguettes à s'assouplir est déjà une invitation au sommeil.

La gourde (Images 3 & 4)
La gourde est prescrite comme traitement de cure en période de stress ou de fatigue passagère. Elle doit être rempli de quelques centilitres d'eau puis pincée au niveau du goulot. L'eau fait réagir les pépites effervescentes qui mettent la gourde en vibration avant d'être bue.
La gourde est en polymère imperméable aux liquides mais perméable aux gaz.

La première bouchée (Images 5 & 6)
Dans le cadre d'un traitement quotidien par voie orale, ce médicament prend place au moment de passer à table. à la mise du couvert, il vient épouser les dents de la fourchette. La première bouchée du patient sera alors thérapeutique.

Le verre air (Images 7 & 8)
Dans le cadre d'un traitement de fond contre l'asthme, la posologie prescrite est une gorgée d'air matin et soir. Le principe de diffusion du produit s'actionne simplement en inclinant le contenant. La gestuelle s'apparente ainsi à celle de boire dans un verre. Le verre à air prend place sur la table de nuit. Il ne se range pas, il ne se cache pas, il se pose.

Le Mouchoir thérapeutique (Images 9 & 10)
Dans le cadre d'une rhinite allergique, une petite dose de traitement à s'administrer par voie nasale est intégrée dans un mouchoir en papier.
Le mouchoir devient alors objet thérapeutique à part entière, il traite le mal et endigue les symptômes.

Le médicament au cm (Images 11 & 12)
Ce traitement d'oestrogène se présente comme un chapelet constitué d'unidoses nasales.
Le médecin traitant prescrit une durée de traitement que le pharmacien convertit en longueur de traitement. Lors de la délivrance du traitement s'imprime sur chaque dose la posologie a respecter, au jour le jour.

Le feutre thérapeutique (Images 13 & 14)
Cet antalgique pour douleurs chroniques est un médicament systémique qui agit sur l'ensemble des symptômes. Il suffit d'écrire sur la douleur chaque jour et de retirer la cartouche utilisée pour une journée. Le produit transdermique est couplé à une encre sympathique qui disparaît après quelques minutes.

Antibiotique par strates (Images 15 & 16)
Le principe de ce médicament est de s'effeuiller comme un oignon. On en consomme une couche par jour, de la couche la plus sombre à la plus claire, jusqu'à arriver au coeur, à la dernière gélule, celle de la guérison.

Le troisième poumon (Images 17 & 18)
Il s'agit d'un traitement de fond contre l'asthme. Le patient refusant sa maladie occulte d'autant plus une médication quotidienne qu'il juge alors inutile. Le principe de cet objet thérapeutique est de créer une relation de dépendance.
Mais ici c'est le médicament qui est dépendant du patient. Entre deux prises, le volume du médicament augmente affichant son propre dérèglement physiologique et indiquant ainsi au patient l'urgence de la prise. Une fois la prise effectuée, le volume redevient plat et se gonflera à nouveau jusqu'à la prochaine prise.

Liquid Bone (Images 19 & 20)
Liquid Bone est prescrit comme traitement contre l'ostéoporose. (dégradation progressive de la structure osseuse). Son concept s'appuie sur la Théorie des signatures : Pensée influente née au XVI siècle selon laquelle la forme et l'aspect du remède en déterminent les vertus thérapeutiques.
Liquid Bone, qui se dissout par une effervescence progressive, agit comme un révélateur de symptômes muets. Il rend visible une pathologie invisible et la nécessité d'une médication.

L'ordonnance (Images 21 & 22)
Elle fait aussi partie du traitement. Elle est le lien implicite entre le médecin, le pharmacien, le médicament et le patient.
Le principe de cette ordonnance est de matérialiser ce lien. Cette ordonnance devient en effet un sac chez le pharmacien. Elle accueille les médicaments, et les lient aux prescriptions et aux posologies à respecter.
Date : 2001
Conseillers psychiatriques : Patrick Lemoine, Bernard Lachaux
Maquettiste : Alban Danguy des Deserts
Matériaux : Polymères chargès à base de plantes, principe actif sous forme de pâte, peau en élastomère, verre, réservoirs pressurisés, papier, plastiques...

Bourse de recherche ANVAR
WORKS Moulures UtilesThe Third Lung